1911 - 1930 L’évolution de la situation

1911 :

Dès l’année 1911, les classes sont si chargées (50, 60 enfants par classe) que les locaux s’avèrent insuffisants pour accueillir tous ces élèves et le conseil municipal décide de transformer en classes 2 logements inoccupés à l’étage dans l’une et l’autre école, de manière à disposer de 4 classes en tout par école.

Cette même année, la directrice de l’école des filles (Mme LE P. qui connut quelques difficultés avec un hobereau local ... voir http://laicite-aujourdhui.fr/spip.php?article28) demande la transformation d’une classe de l’école des filles en classe enfantine, afin que « les enfants de quatre et de cinq ans qui restent sur la rue abandonnés de leurs parents et qui sont ainsi du matin au soir continuellement en danger » pendant que le père est en mer et la mère à l’usine.… soient scolarisés..

Elle obtient satisfaction.

JPEG

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Sur cette carte postale, l’école apparaît nettement au-dessus du port, sur la gauche.
(deux bâtiments symétriques)

1919 :

L’eau arrive : Des bornes fontaines sont installées à l’école.

LES JARDINS

Depuis l’ouverture de l’école, les directeurs avaient l’exclusivité de l’utilisation des jardins.

• Au conseil municipal du 2 octobre 1923, il fut décidé que, désormais, les jardins seraient partagés entre les personnels enseignants de chaque école : les directeurs et les adjoints.

• Ces jardins servaient aussi à donner aux élèves un enseignement pratique de l’agriculture.

JPEG

Jeune fille dans un jardin de l’école.

1927 :

Le tout-à-l’égout est installé en 1927

1925-1928

la période 1925 - 1928 est marquée par le construction d’une classe enfantine et d’un logement à l’école des filles,

- il s’agit d’un logement pouvant accueillir un couple marié-

En effet, le groupe scolaire doit encore s’agrandir.

Une classe Enfantine fonctionnait dans l’école des filles depuis l’année 1912, mais les élèves de cette classe et ceux du Cours préparatoire se trouvaient dans le même local,
« au mépris de l’hygiène et au détriment du travail scolaire. Une centaine d’enfants s’entassent dans la même salle et les allées et venues des petits troublent sans cesse le cours préparatoire. » - selon le compte rendu de visite de M. l’Inspecteur -

Cette classe enfantine est conçue par l’architecte Cevaer et construite dans le prolongement de l’école des filles ; un logement est prévu à l’étage.

En février 1925 : le projet reçoit l’avis favorable de l’ingénieur des Ponts et Chaussées

1928 : Le versement d’un acompte pour les travaux d’agrandissement est effectué.

Cette même année, une cour de récréation distincte pour les enfants de la classe enfantine est aménagée (architecte H. CEVAER)

JPEG

Document signé à la Préfecture

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI poursuivra ses travaux le mercredi 7 juin, 18-20 heures, à la maison des associations.

    Thème du jour : France, république indivisible... sociale voir article

    Questions d’actualité