Charlie Hebdo dimanche 11 janvier

Marche silencieuse coordonnée par la L.D.H. et l’Amicale laïque de Concarneau.

Jeudi, rendez-vous avait été pris pour dimanche 14 h 30.

14 heures : attendus : 3000 selon la police et 4000 selon la municipalité

16 h 30 : 6 à 7000 selon la police ; entre 6 et 8000 selon Ouest France.

Inattendu, IMPRESSIONNANT !

.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

JPEG

Une foule compacte sur la place Vianney. Autant ou davantage sur la place de l’hôtel de ville, derrière.

JPEG

La marche passe devant la Ville close

JPEG

La tête rencontre le corps du défilé ( le ruban faisait plus de 1,5 km ). Aussitôt, les marcheurs s’applaudissent mutuellement.

.

Les mots de clôture :

" Mesdames, messieurs, -et j’aurais une pensée particulière pour les enfants-, nous vivons un moment rare, un moment unique.

Le monde entier nous regarde…

A ma connaissance, Concarneau a rarement connu un mouvement spontané de ce genre.

Un moment unique, pourquoi ? Parce que ce sont notre conscience, notre humanité qui ont guidé nos pas jusqu’ici.

Face à des agressions ignobles, le peuple s’est levé, il est debout ... le peuple, au-delà des origines et de la condition sociale de chacun, au-delà des choix politiques, au-delà des options spirituelles, le laos comme disaient les grecs, le mot laos qui a donné le mot laïque, - je vous invite à y réfléchir –

Nous sommes là pour dire :

"Messieurs les assassins, nous n’avons pas peur"

« Notre modèle républicain, nous y tenons »

« La liberté n’est pas négociable »...

Moment unique aussi celui que nous vivons, parce que c’est la fraternité qui est présente aujourd’hui. Cette « fraternité » qui est au bout du triptyque républicain : liberté, égalité, fraternité. L’humanité de chacun a besoin de celles des autres, toutes différentes, pour s’épanouir pleinement, et les moments comme celui-ci sont rares.

Certains d’entre vous ont déjà remercié les associations coordinatrices de cette initiative. De notre côté, soyez remerciés d’être venus si nombreux.

Notre travail de citoyen n’est pas achevé. Dans les jours, les mois qui viennent, nous aurons besoin de discernement, et peut-être de beaucoup de courage ...

Aussi, pour nous conforter mutuellement, je vous propose de clore cette marche par une salve d’applaudissements."

Longue la salve ... ... et Une marseillaise spontanée monte vers le ciel bleu ...

.

JPEG

Le chant d’une concarnoise a clôt la marche citoyenne.

Je suis Charlie

Ils voulaient vivre , libres , se savaient menacés

Ils voulaient vivre libres , libres de dessiner

Et en face des fusils qu’avaient leurs assassins

Avaient comme seule arme l’humour de leurs dessins.

Ils voulaient vivre libres , ils furent assassinés

Ils voulaient vivre libres de porter leurs idées

Moquant d’un trait de plume , politiques , religions

Et traquant la bêtise au bout de leurs crayons.

Ils voulaient vivre libres, sans avoir de tabou

Ils voulaient vivre libres , libres de s’exprimer

Ils affrontaient la vie sans se mettre à genoux

Ils voulaient avant tout pouvoir vivre debout.

Nous voulons vivre libres , sans chaîne , sans collier

Nous voulons vivre libres , ivres de liberté

Nous voulons vivre libres et dans le monde entier

Que vienne enfin pour tous , bientôt la liberté.

Claude Michel

Sur le site de O.F. : http://www.ouest-france.fr/concarneau-je-suis-charlie-une-chanson-pour-le-dire-3109912

JPEG

Sur le fil des artistes, parmi plus de 100 dessins :

JPEG

ou encore :

JPEG

.

Un moment intense, une grande satisfaction pour tous les participants ...

... et ô surprise : 4 roses au pied de l’arbre de la laïcité !

JPEG

Nous avons remercié ceux qui nous ont bien épaulés en la circonstance : communiqué remis à la presse.

Plus de 7000 personnes se sont réunies dimanche à Concarneau en hommage à toutes les victimes du fanatisme et de la barbarie. S’il a été rappelé que les forces de Police et de Gendarmerie ont, elles aussi, payé un lourd tribut, il convient également aujourd’hui de remercier tout particulièrement les effectifs du Commissariat de Police de Concarneau ainsi que le service d’astreinte des Services Techniques de la Ville, qui ont remarquablement, et en peu de temps, sécurisé le parcours dans l’intérêt de tous. Dégagées de ce souci majeur pour tout organisateur de manifestation publique, les associations qui ont appelé au rassemblement tiennent à exprimer publiquement leur reconnaissance.

JPEG

Place de l’hôtel de Ville

Voir en ligne : http://www.ouest-france.fr/concarne...

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI poursuivra ses travaux le mercredi 7 juin, 18-20 heures, à la maison des associations.

    Thème du jour : France, république indivisible... sociale voir article

    Questions d’actualité