Discours de Latran

Suite aux propos irresponsables* de notre président de la République à Rome, ces quelques mots d’Edgar Morin :

"La laïcité est-elle morte ? Faut-il passer à autre chose ? Ou bien faut-il la moderniser ?

A mon avis, il ne faut pas abandonner la laïcité, il faut la ressourcer et la fondamentaliser.

Il ne faut pas moderniser la laïcité, il faut la mobiliser contre les barbaries et les idoles modernes."

Propos tenus en 1990, mais ô combien d’actualité...

.

* Un exemple, extrait de son discours devant les cardinaux :

" Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en rapproche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance."

La plupart des religieux revendiquent l’exclusivité des valeurs, de la morale ou même de la spiritualité. De quel droit ?

Que notre président relaie cette position, puis entreprend de disqualifier tous les enseignants de l’école de la République dans le rôle d’éducateur qu’ils ont à tenir est tout simplement inacceptable.

P.B.

La position de l’Observatoire Chrétien de la Laïcité

Les voeux de la Ligue des Droits de l’Homme

dans le Figaro

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI poursuivra ses travaux le mercredi 3 mai, 18-20 heures, à la maison des associations.

    Thème du jour : Le cléricalisme

    Questions d’actualité

    Réunion suivante en juin : "indivisible, laïque, démocratique et sociale"