Hommage à Florestine Jeannès

Florestine Jeannès (1913 – 2002) est née en pays bigouden, au Guilvinec, dans une famille de marins. Elève brillante, elle sera acceptée au lycée Brizeux à Quimper.

JPEG

Sa condition ne lui permettant pas de poursuivre des études universitaires, elle opte pour le métier d’institutrice. Après un passage à Peumerit, puis à Lesconil, dès 1933, elle enseigne à l’école des filles de Trégunc.

Veuve en 1940, elle entrera en résistance durant la guerre.

* « … Pour les maîtres de l’école publique, l’idée laïque est le rempart contre le fascisme et le nazisme qui se développent en Italie et en Allemagne… », tandis que pour d’autres, proches de « la plus grande partie de l’épiscopat, la défaite et la collaboration sont l’occasion d’en finir avec la laïcité ».

Florestine refuse de chanter l’hymne à la gloire du maréchal Pétain et d’arborer son portrait en classe. Ses élèves entonnent la Marseillaise, la Carmagnole, le Chant du départ, l’hymne à l’école laïque, le Temps des Cerises, le chant des Allobroges (ode à la liberté et à l’amitié entre les peuples chères au cœur des savoyards) ».

A la rentrée 1945, elle prend la direction de l’école des filles de Trégunc, direction qu’elle assumera jusqu’en 1969, date de sa retraite.

*« Avec courage et détermination, elle poursuivra son action éducative pour conduire ses élèves vers la liberté et l’autonomie de pensée, dans un esprit de justice. »

Elle participe à la fondation de l’Amicale Laïque de Trégunc en 1946 et d’un groupe folklorique. Elle participe à une activité « Théâtre ».

JPEG

.

Nommée DDEN en 1969, elle prendra la présidence de la délégation départementale de 1987 jusqu’en 2001.


*« …Une Grande Dame qui a contribué à la consolidation des principes de l’école publique, à Trégunc, et bien au-delà. »

.

Un ancien élève : *« La popularité et l’empathie avec la population de Trégunc étaient telles que beaucoup de parents disaient : l’école de madame Jeannès. Ses contacts, sa serviabilité, mais aussi son autorité naturelle ont fait d’elle une personnalité tréguncoise estimée par tous, même de l’enseignement privé… »

En 2000, en remerciement de son dévouement et de ses engagements, la mairie de Trégunc lui a remis la médaille de la ville pour les services rendus à la commune.

.

Son amie Yvette :

« Lors des sorties et des voyages organisés pour les retraités de la M.G.E.N., j’ai rapidement sympathisé avec Florestine. Une fière bigoudène ! Dynamique, engagée, pleine d’ardeur pour la défense de l’école laïque, toujours disponible, très active … A 81 ans, elle dansait encore avec des marocains, lors d’une fantasia … ! »

JPEG

Florestine, à gauche (dans les années 90 )

.

*Les amis du patrimoine lui ont rendu un chaleureux hommage le 12 février 2013 à l’Espace Terre Marine ( extraits du discours prononcé à cette occasion )

22 février 2014 : Inauguration de l’esplanade Florestine JEANNES

Devant l’école publique, à proximité du centre de loisir et du stade ... (les 3 préoccupations majeures de Florestine)

JPEG

Ses proches

JPEG

Et à l’espace marine, encore un très beau discours de M. le Maire ...

.

.

Annonces

  • Prochaine réunion

    JOYEUSES FETES !

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI poursuivra ses travaux en janvier ( date à déterminer ), 18-20 heures, à la maison des associations, 26 rue maréchal Foch à Concarneau.

    Thème du jour : pas encore choisi

    Retour sur la célébration 2017 de la loi de Séparation.

    Questions d’actualité