La laïcité : rencontre avec les professeurs

A la suite d’un contact avec les chefs d’établissements publics de Concarneau, il a été décidé de réunir les professeurs principaux et C.P.E. des 2 collèges et du lycée pour parler laïcité, avec en perspective la possibilité de travaux avec les élèves. Les chefs d’établissement ont choisi cette entrée :

La laïcité, le vivre ensemble au collège et au lycée

Voici les grandes lignes exposées lors de cette soirée du 4.11.2014 :

" Vous le savez, la laïcité occupe un rôle central dans les institutions de notre pays, comme dans le fonctionnement de tout établissement public. Je vais évoquer l’outil qu’elle constitue pour le vivre ensemble, et pour l’enseignement lui-même, un enseignement qui se veut aussi libre et serein que possible.

Je vous propose une approche en 3 temps, avec comme supports quelques situations pratiques … une approche qui sera loin d’être exhaustive, mais qui devrait permettre de fixer quelques jalons, peut-être de repérer quelques outils à caractère pédagogique, mais surtout nous permettre d’échanger, de discuter ... Là est l’essentiel.

Trois temps donc :

- La laïcité au quotidien

- Le vivre ensemble et la laïcité au collège et au lycée

- Les initiatives envisageables"

Présentation de l’ A.L.Concarneau, du groupe Laïcité Aujourd’hui ...

" Comme bon nombre d’observateurs, nous faisons ce constat : la laïcité est aujourd’hui une notion fort mal connue à tous niveaux… si mal connue que de hauts responsables politiques peuvent s’autoriser à s’en servir comme bon leur semble, au gré de leurs aspirations du moment … Il est vrai que le contexte s’y prête : l’individualisme ne cesse de progresser - avec en corollaire un refus croissant des règles communes - .

Nous pensons qu’existe aujourd’hui un réel besoin de mieux faire connaître la laïcité … Les enjeux sont à la fois considérables et très divers : ils touchent tous les domaines de notre vie sociale.

Voyez à notre porte :

-  Il y a quelques années : des inscriptions antisémites sur les murs de Concarneau ; une secte en grande représentation au Centre des Arts, une messe dite au même endroit.

-  Il y a peu, une élève de Quimper part combattre en Syrie. Quels éducateurs a-t-elle rencontré sur son parcours de vie ? Peut-être l’un d’entre vous travaille-t-il aussi à Quimper, peut-être était-elle une élève de sa classe !

-  Depuis quelques mois : la remise en question de droits concernant la sexualité : l’ I.V.G., la contraception, homosexualité, planning familial… (cf. Espagne).

-  Avec la campagne contre l’ABCD de l’égalité, c’est aujourd’hui la remise en question de l’égalité Filles/Garçons …

-  II y a une semaine : manifestation contre le projet d’extension d’une mosquée à Quimper

JPEG

LA LAICITE AU QUOTIDIEN

Je vous propose de prendre connaissance d’une première série de situations* ; elle a servi - en partie - à un travail avec des lycéens.

OpenDocument Text - 6.5 ko

Questions, remarques, débat …

Je vous propose à présent de fixer davantage cette notion de laïcité car bien des erreurs perdurent :

-  La laïcité est considéré par nombre de nos concitoyens comme antireligieuse, alors qu’en France, elle protège les religions et les croyants, bien mieux que ne le font la plupart des pays.

-  Nombreux sont ceux qui la considère comme quelque chose d’acquis et qu’il n’y a plus lieu d’en reparler.

-  La laïcité est souvent assimilée à l’athéisme. Je rappellerai simplement qu’un pays institutionnellement athée n’est pas un pays laïque.

-  La laïcité serait politiquement de « gauche » ; elle serait contre la « droite ». Erreur encore, même si ce sont davantage des hommes ou des femmes de gauche qui l’ont historiquement portée …

-  Pour beaucoup, la laïcité se réduit à la question scolaire, alors qu’elle se situe au cœur de la vie quotidienne de chaque citoyen de notre pays.

-  La laïcité serait une opinion parmi d’autres. C’est bien davantage : c’est la liberté d’en avoir une.

Alors, quelle est-elle ?

-  Un principe constitutionnel d’abord : « La France est une République indivisible, laïque … » Le législateur a placé la laïcité au plus haut dans la hiérarchie des normes (Pour quelles raisons ?).

-  Un principe philosophique ensuite : elle hiérarchise certaines valeurs, des valeurs qui se veulent universelles.

-  Un principe juridique enfin : elle préside à toutes les lois de notre pays.

-  Rappel : Un principe est une règle première, la règle qui vient d’abord, une règle sur la base de laquelle le réel va pouvoir venir s’organiser. Un principe a ceci de fondamental, de fondateur pourrait-on dire : il est élaboré à un moment donné, par la discussion, par la raison, … Rigide, figé ? Non : si, dans la pratique, il s’avère inapplicable ou injuste, ce sera encore par la raison qu’il sera modifié s’il doit l’être, ou remplacé. Si des circonstances très particulières l’exigent, rien n’exclut le recours à la notion d’exception, laquelle se caractérise par ses limites dans l’espace et dans le temps.

Personnellement, j’aime à dire qu’elle est une mise en musique de la déclaration des Droits de l’Homme … et comme il arrive que les aspirations, les droits des uns et des autres, viennent à s’entrechoquer, je donnerais volontiers la baguette de chef d’orchestre à Emmanuel Kant, le philosophe, lorsqu’il déclare :

« Seule la loi, universelle et la même pour tous, permet d’arbitrer les libertés individuelles ».

La caractéristique de la laïcité : elle se fonde sur ce qui unit les hommes, tous les hommes, au-delà de leurs différences. Comment ?

En engageant à une perpétuelle recherche de ce qui relève de l’universel en chacun de nous. En ce sens, la laïcité est quelque chose qui vit, quelque chose qui se vit.

Elle fédère trois fondamentaux (nous les retrouverons dans les règlements intérieurs des collèges et du lycée) :

-  La liberté de conscience

-  L’égalité de droits

-  La primauté de l’intérêt général

Son histoire est longue, je ne m’y attarderai pas, sauf sur ce moment où elle s’institutionnalise et devient ce principe organisateur de notre société par la loi dite de séparation des églises et de l’Etat – très important le pluriel du mot « églises » - ; c’est la loi de 1905 :

Titre 1. Principes : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes … » « La République ne reconnaît, ne salarie, ne subventionne aucun culte … ». La non reconnaissance instaure de fait une distinction entre sphère privée et sphère publique. Cette distinction constitue un gage irremplaçable de liberté pour chacun. Nous pourrons en reparler, avec ce complément que constitue la loi de 1901 sur les associations.

Parler laïcité, c’est parler liberté, cette liberté indispensable à l’émancipation personnelle. Y sont associées les notions de respect, de dignité, de justice, …

Et sans aller bien loin, il devient manifeste que la laïcité est aussi un facteur inégalé de paix ….

JPEG

AU COLLEGE ET AU LYCEE

Former l’homme à venir, la femme à venir,… former le futur citoyen (e), … former le futur travailleur (euse). C’est là la toile de fond commune à tous les éducateurs qui gravitent autour de l’enfant.

Cette formation sera d’autant plus aisée pour l’enseignant, et probablement plus aboutie pour l’élève, que le vivre ensemble sera maîtrisé : alors, comment faire cohabiter, à l’intérieur d’un projet global, tous les membres de cette communauté, de cette micro société qu’est un établissement scolaire ? Quel cadre poser ?

Comme pour la société en général, la laïcité apporte sa réponse. …

Voyons le règlement intérieur du lycée. Celui-ci « se fonde sur les principes de neutralité, de laïcité et de gratuité du service public d’éducation ».

A/ Il rappelle d’abord que nous sommes dans un établissement public et que les principes constitutionnels s’y imposent …

Pour mémoire : « La Nation a confié à l’École la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République ».

B/ Le règlement se centre sur la spécificité du lieu : tout doit être engagé pour réunir les meilleures conditions d’enseignement et d’éducation, sur des bases universelles.

C/ Il prend en compte le fait que ces établissements accueillent des élèves mineurs pour la plupart : adultes en formation, il convient de les protéger en certaines circonstances (prosélytisme, harcèlement, voyez la taille du chapitre Internet …)

Un second questionnaire

OpenDocument Text - 6.6 ko

Les difficultés rencontrées dans la mise en application du règlement intérieur sont nombreuses :

Vous les connaissez bien mieux que moi. Vous avez tous en tête des plaintes d’élèves, voire des plaintes des parents, des comportements inappropriés dans de tels lieux, des situations de brimade, … Vous savez aussi que les réponses à ces situations sont à rechercher dans les fondements mêmes de l’institution scolaire, et que çà n’est pas toujours simple !

Du dehors, je m’autoriserais un constat : du fait des obligations, des contraintes qu’il impose à tous les acteurs, le règlement intérieur est le plus souvent subi plutôt que vécu positivement.

J’y vois une première raison : tout comme la loi était présente avant que nous ne naissions, ce règlement précède l’arrivée de chacun dans ce lieu qu’est le collège ou le lycée ; et même s’il affirme qu’il est « l’expression de la volonté des membres de chaque communauté scolaire : personnels, élèves, parents d’élèves, et que chacun peut concourir à sa définition », bien peu nombreux – y compris parmi vous - sont ceux qui ont participé à la réflexion pour son élaboration ou ses modifications.

JPEG

LA LAICITE AU COLLEGE ET AU LYCEE

1/ La laïcité comme matière d’enseignement :

Au collège, au lycée, elle est inscrite dans les programmes, à plusieurs niveaux. Vous connaissez les travaux d’Eduscol à ce sujet. La laïcité, pilier de notre République, il est primordial que chaque futur citoyen en connaisse les fondements, les applications et les limites qu’elle pose. Une question aussitôt : pour quelles raisons, comment, est-elle devenue ce pilier de la République ?

Ses initiateurs, A. Briand, Jaurès et les autres, - je citerai volontiers l’abbé Gayraud -, tous ces personnages seraient aujourd’hui bien surpris… En effet, ce n’est qu’à l’épreuve du temps que la loi a démontré combien elle était à la fois cohérente, juste et fiable.

2/ La laïcité vécue au collège et au lycée :

Inscrite au règlement intérieur, elle constitue un élément incontournable de loi commune, mais aussi un point d’appui pour régler bien des soucis du quotidien, … Question : comment se l’approprier, la faire sienne ? L’attitude de chacun au sein de l’établissement en dépend, ... comme plus tard, l’attitude du citoyen.

Une remarque personnelle en passant : Mieux connaître la laïcité ne faciliterait-il pas, pour tout le monde, les relations à l’intérieur des établissements scolaires ? J’interroge aussi bien les chefs d’établissement et leurs équipes pédagogiques, que le professeur principal et le C.P.E. dans leurs rôles respectifs, les délégués de classe, les parents peut-être …

3/ La laïcité dans l’acte d’enseigner.

N’oublions pas que c’est aussi la laïcité qui sous-tend toute action d’instruction et d’éducation à l’intérieur de chaque établissement, et ceci pour tous les personnels. Au-delà de l’exemplarité, il s’agit là d’une question centrale de déontologie : neutralité, respect de la diversité des points de vue, refus de la violence, respect de la dignité de chacun, mise à l’écart de tout endoctrinement politique, idéologique ou religieux ...

Les pédagogues que vous êtes connaissent bien la difficulté à tenir cette position dans la durée. Confrontés aux problèmes posés par certains, aux enjeux en présence, vous savez aussi combien vous êtes parfois bien seuls face à certaines situations.

Est arrivée l’an passé, dans tous les établissements publics, la Charte de la laïcité. Vous avez constaté qu’elle ne se limite pas à la question des options spirituelles. Sa vocation annoncée : « Aider chacun à comprendre le sens de ces règles, à se les approprier et à les respecter. ».

Nous sommes là dans le processus habituel des apprentissages : transmettre, accompagner chaque élève dans sa réflexion : retourner aux sources chaque fois que nécessaire, hiérarchiser, exercer sa pensée critique …, ceci afin que chacun puisse connaître, bien comprendre, s’approprier ce cadre de vie commune qu’est le règlement intérieur. Il pourra y exercer pleinement sa propre liberté, et le respectera. Voilà qui énonce exactement la difficile tâche qu’il vous est demandé d’accomplir : permettre (par l’histoire, la littérature, par l’instruction civique …) à chaque élève de donner du sens (le sien) à ce règlement afin de vivre sereinement sa scolarité, avec les autres, enfants et adultes.

JPEG

Etude d’un questionnaire d’évaluation-collège. Questions, remarques ...

.

INITIATIVES POSSIBLES

-  Des travaux à partir de la Charte

-  Des Exposé-discussion sur différents thèmes

-  Des travaux à partir de l’expo, de films, de documents que nous possédons, voire de l’actualité

-  Des travaux personnels encadrés …

Avec différentes entrées :

- historique,

- philosophique,

- juridique … ( loi de 2004, initiative Paprec, crèche Baby Loup ...)

Les outils :

- Les vôtres : règlement intérieur, charte, Eduscol, ...

- Les nôtres : toute une bibliothèque dont : le Dictionnaire amoureux de la laïcité, le Dictionnaire de la laïcité, 2 livres importants parus récemment, des articles du Monde, de Charlie Hebdo, de la Croix, … et même l’Atlas de la création d’Harun Yahya … …

L’enjeu en présence : comment passer de la liberté de droit, celle qui est annoncée, qui est écrite dans toutes sortes de documents ( D.D.H., Déclaration des droits de l’Enfant,…), à la liberté de fait : celle que l’on construit soi-même, celle que l’on vit ? "

P. B., J.LB et D.L. pour le groupe de réflexion Laïcité Aujourd’hui

JPEG

* les questionnaires ont été très fortement inspirés de travaux de R. Lazennec sur le sujet. Qu’il en soit ici remercié.

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI poursuivra ses travaux le mercredi 5 avril, 18-20 heures, à la maison des associations.

    Thème du jour : Enseigner la laïcité

    Questions d’actualité

    Réunion suivante en mai : "le cléricalisme"