Le créationnisme dans la presse régionale

, par  hdeb

Le 5 mars 2009, le blog d’un journal régional, nouvellement créé, proposait aux lecteurs de participer à des débats, des échanges, dans un espace ouvert. Après avoir cité pèle-mêle les grands sujets de l’actualité, il ajoute :« mais nous pourrons aussi converser sur des sujets peut-être moins essentiels, mais que j’ai la faiblesse de trouver passionnants. Comme ce Darwin dont on parle beaucoup, ces derniers temps. On célèbre en effet son 200e anniversaire. ».

L’animateur du blog du journal

Darwin ? Celui qui a révolutionné la connaissance de notre humanité en mettant en évidence la chaîne des êtres vivants, qui conduit de la première bactérie apparue voici plus de 3 milliards d’années à l’homme de Cro-magnon, en passant par les poissons, les dinosaures, les mammifères et les primates. L’évolution des espèces via la sélection naturelle, c’est Darwin. Mais le mécanisme génétique qui explique la sélection ne fut découvert que plus d’un siècle après la publication de son livre (1859).

Jusque là tout va bien, voyons la suite ... qui ne va plus du tout !

L’animateur du blog du journal

Aujourd’hui, encore, sa théorie n’est pas acceptée par tous. Ceux qui ne digèrent pas que l’homme descende du singe (ce n’est d’ailleurs pas vrai : nous avons seulement le même ancêtre) sont sans doute moins nombreux qu’il y a un siècle. En revanche, le créationnisme - théorie rejetant l’évolution des espèces - a ses défenseurs aux États-Unis et elle tente de percer en Europe. À côté de ces deux théories, une troisième voie, celle du dessein intelligent nous explique, si l’on a bien compris, que l’évolution des espèces est probable mais orientée vers l’émergence de l’homme, comme fruit ultime de la création.Alors ? La cause est-elle entendue ?

Comme il s’agit d’un journal sérieux, ceci méritait une demande de rectification de notre part.

HD.

Le "dessein intelligent" n’est pas une théorie qui diffère du créationnisme contrairement à ce que vous écrivez.
Ce n’est qu’une tactique qui a été utilisée à la suite du jugement de la Cour suprême des USA (Edwards v. Aguillard) en 1987. La cour avait annulé la loi de Louisiane obligeant à enseigner le créationnisme, car non laïque. Mais elle avait reconnu qu’on pouvait enseigner toute théorie scientifique.
Les tenants du créationnisme ont simplement remplacé toute référence divine par cette notion de "dessein intelligent" et publié un livre scolaire intitulé "Of pandas and people".
En 2005, dans le procès (Kitzmiller et al v. Dover Area School District"), le juge fédéral, pourtant désigné par G.W. Bush, a déclaré qu’ "il est évident que la théorie du « dessein intelligent » poursuit un but religieux, que même un enfant comprend qu’il s’agit du dieu des chrétiens et qu’il ne s’agit en aucune façon d’une théorie scientifique" et qu’ainsi on avait rendu un bien mauvais service aux enfants. Les membres du conseil d’administration de cette école ont été condamnés à 2 millions de dollars de frais de justice sur leurs deniers personnels.
Si même un enfant peut comprendre la supercherie, il me semblerait normal que ces faits soient rétablis afin que ne subsiste aucun doute à ce sujet.

Que fut la réponse du journaliste ?

L’animateur du blog du journal

Dessein intelligent et créationnisme

HD. a raison d’apporter sa précision, dans le sens où le dessein intelligent est aussi une théorie de la finalité, à l’instar du créationnisme et des religions. La création aurait un but ultime, l’homme. Cependant, le dessein intelligent, qui n’est pas seulement l’apanage du créationnisme, s’en distingue dans la mesure où il peut admettre les mécanismes scientifiques à l’oeuvre qui conduisent à cela. Le dessein intelligent ne rejette pas en bloc l’évolutionisme, me semble-t-il. Ce qui n’est pas le cas du créationnisme.

Cette manière d’aborder la question pourrait laisser penser que ce journal régional adhère à l’idée du créationnisme comme la droite chrétienne, les évangélistes protestants et les fondamentalistes musulmans. Il faut donc poser la question franchement :

HD.
Votre journal tient le "dessein intelligent" pour une théorie scientifique ?

Vous mettez sur un pied d’égalité une théorie scientifique (je vous renvoie à la définition), une pseudo-théorie (habillage scientifique du créationnisme) dont les tenants qui, ne pouvant rayer d’un trait de plume un siècle de recherches, trouvent que certains phénomènes s’expliquent mieux avec une "cause intelligente" qu’avec des processus aléatoires, et une croyance (que je respecte).

On est libre de faire cette confusion, d’autres lecteurs ne s’en privent pas, et je n’aurais pas pris la peine de vous interpeler si vous aviez exprimé cette opinion sur un blog personnel.

C’est sur le blog de votre journal en tant que journaliste expérimenté de la rédaction, que vous abordez ce sujet. Je vous recommande la lecture de votre excellent confrère Sciences et Avenir de février 2009 pour constater les dégâts déjà occasionnés par des positions plus radicales que la vôtre sans doute mais qui s’inscrivent finalement dans le même mouvement et ne risquent pas de nous valoir de prix Nobel. Malgré l’opportunité que je vous ai donnée, votre présentation étant tendancieuse, vous enfoncez le clou dans votre réponse en faisant semblant de me donner raison !

Il faut choisir : soit vous mettez tout sur le même plan et vous donnez au "dessein intelligent", avatar du créationnisme, un crédit scientifique, soit vous ne mettez pas tout sur le même plan et vous devez réfuter son caractère scientifique.

Vos explications étant de la première catégorie, seraient-elles admises dans la version papier du journal et doit-on penser que votre journal soutient que le "dessein intelligent" est une théorie scientifique ?

Réponse du journaliste :

L’animateur du blog du journal

Evitons les confusions

A la lecture du dernier post d’HD., je comprends qu’il y a un malentendu. Ce que j’ai écrit n’est pas la traduction parfaite de ce que j’ai pensé et ce qu’HD. a compris n’est pas le reflet exact de ce que je voulais dire. C’est l’inconvénient des échanges épistolaires en général, et d’un blog en particulier.

Alors je vois bien qu’il faut être précis. Sur le fond, je ne mets pas tout sur le même plan. Et je ne l’ai jamais fait. Il y a une théorie scientifique, celle de l’évolution, dont Darwin a été l’un des géniaux auteurs et qui, depuis, a été enrichie par les travaux d’autres chercheurs, notamment dans le domaine de la génétique et de la biologie. Toutes les observations actuelles confortent cette théorie, selon le mot utilisé, comme on parle de la théorie de la relativité établie par un autre génie, Einstein. Le créationnisme ou le dessein intelligent ne sont pas des théories scientifiques. Je n’ai pas connaissance de travaux validés par la communauté scientifique allant dans leur sens. Pour autant, ce sont aussi des théories (selon le sens du mot). Sur la forme, ce que je voulais simplement remarquer, c’est que j’ai utilisé le même mot "théorie" pour ces trois conceptions (ou deux et demi si l’on veut). Devant l’opinion, elles se trouvent forcément côte à côte ou face à face. Certains les renvoient dos à dos. D’autres distinguent ce qui relève de la science et ce qui relève des croyances, et ne les mettent pas en parallèle. C’est mon cas. Toutefois, la science n’a pas tout expliqué. C’est pourquoi il peut y avoir la place pour des éléments de réflexion qui relèvent de la foi, de croyances. Considérés comme tels et non comme de la science.

Qui fait l’éducation permanente des nombreux lecteurs qui ont quitté les bancs des écoles depuis longtemps ? Hormis la presse spécialisée c’est, pour la grande majorité, la presse quotidienne et la télé. Si celles-ci font dans l’à-peu-près et confondent théories scientifiques et spéculations, il n’est pas étonnant que cette "opinion" ainsi éduquée les mette "forcément côte à côte ou face à face". On n’est pas dans une querelle de scientifiques qui susciterait la passion de l’opinion publique au point qu’elle se partage en deux camps. On notera combien l’effort pour redresser la barre a du être important et on a l’impression de perdre son temps. Mais quand on voit que la confusion s’installe sur les bancs des écoles et des facultés, il ne faut pas laisser passer.

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI poursuivra ses travaux le mercredi 8 novembre, 18-20 heures, à la maison des associations, 26 rue maréchal Foch à Concarneau.

    Thème du jour : à déterminer

    Questions d’actualité