Les religions et la femme 2 : la Préhistoire

Dans les sociétés antiques, il semble que la femme ait eu une place importante :

Les objets ou les personnages
vénérés dans la Préhistoire étaient
féminins ; ainsi les statuettes, principaux vestiges de
cette époque, représentaient des femmes, avec une poitrine généreuse et un large bassin.

Culte de la fertilité ?...

Et dans cette hypothèse, c’est probablement la pérennité de l’espèce, la survie qui étaient glorifiées ; le ventre de la femme étant la promesse concrète d’un « après », promesse qui lui donnait toute son importance ; Le rôle de l’homme dans la procréation était-il connu et reconnu à cette époque ? ( Il faut ajouter que les femmes sans hommes, comme les veuves, étaient méprisées dans ces sociétés.)

Les chercheurs, en général, pensent que la femme occupait une place importante dans la société et cette question demeure :

La primauté du féminin n’était-elle pas effective dans la Préhistoire ?

Selon Odon Vallet, spécialiste des religions, la « revanche » des mâles semble coïncider avec l’âge des métaux et des premières cité-états : la découverte de l’or accroît leur richesse et le bronze leur force naturelle. Les hommes vont à la guerre, entassent du butin et des femmes ( ex : le roi Salomon : 700 épouses et 300 concubines selon la Bible ! ). Cet éloignement des hommes fait apparaître que désormais la fécondité dépend d’eux et de leur « semence ». La bascule se produit : le culte du phallus apparaît. Les déesses subsistent, mais pour former avec les dieux des couples géniteurs.

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI poursuivra ses travaux le mercredi 8 novembre, 18-20 heures, à la maison des associations, 26 rue maréchal Foch à Concarneau.

    Thème du jour : à déterminer

    Questions d’actualité