Les religions et la femme 8 : LE BOUDDHISME

LE BOUDDHISME

Thaïlande - Bouddha {JPEG}
Bouddha ( l’éveillé ), né prince indien vers 560 avant JC, eut la révélation de la souffrance humaine à trente ans. Le bouddhisme n’a pas de dieu, mais un NIRVANA . (Paradis ?)

La doctrine est ainsi établie :

- Les 4 saintes vérités :

1. Tout est souffrance dans le monde : naissance, vieillesse, maladie, mort, l’union avec ce que l’on n’aime pas, toute forme d’attachement.

2. La souffrance nait du désir sous toutes ses formes y compris celui d’exister ; c’est le désir qui enchaîne l’homme au cycle infini des réincarnations.

3. La suppression de la souffrance s’obtient par l’extinction du désir et le détachement.

4. Le chemin qu’il faut suivre pour anéantir la souffrance est celui de la noble octuple voie.

- Chacun se trouve inclus dans :

- un cycle de réincarnations de l’âme, défini par le karma, conduisant au NIRVANA au bout d’une vie "parfaite".

- Une morale éthique pour améliorer le karma : ne pas tuer (viandes interdites) , ne pas voler, ne pas mentir, ne pas commettre l’adultère, ne pas s’enivrer,... compassion envers les vivants, ce qui implique la non violence, la pratique de l’aumône et des dons pour l’entretien des monastères.

- Trois formes du bouddhisme se sont développées au cours des siècles :

1. Le petit véhicule ( Sri Lanka, Birmanie, Thaïlande et Cambodge ). Recherche du salut individuel. La meilleure façon d’accéder au Nirvana est d’être moine.

2. Le grand véhicule ( Chine, Japon et Vietnam ). Il s’agit d’aider les autres à parvenir à la libération. Ces êtres généreux sont devenus l’objet d’un culte.

Vietnam Bouddha sur une feuille de lotus ; Pagode Long Son {JPEG}

3. Le bouddhisme tantrique ( Tibet et Mongolie ). Système théocratique où les lamas détiennent le pouvoir spirituel et temporel : les Bonnets rouges de Panchen-lama tolèrent le mariage, les Bonnets jaunes du Dalaï-lama non.

A noter : les trois formes se sont subdivisées en fonction du temps qui passe, du disciple qui l’enseigne, des coutumes et du pays où l’enseignement est dispensé...

LA PLACE DE LA FEMME

Thaïlande prières temple {JPEG}

- La femme est un individu dangereux :

- « comme reproductrice, elle perpétue le cycle des réincarnations

- et comme source de tentation et de plaisir. »

= Bouddha s’est attaqué aux castes et a créé le premier ordre de moniales : certaines enseignaient à des hommes.
# Actuellement, les nonnes ne font que des corvées au service des hommes. Un courant voudrait élever leur statut et leur donner un rôle social.

= Tous les êtres sensibles ( êtres vivants ), des dinosaures aux plus petits animalcules ont le germe de la bouddhéité sauf la femme . # Les propos négatifs à l’égard des femmes auraient été proférés par Bouddha au bord de l’agonie et ont été consignés dans les soutras , ils ont fortement influencé la rédaction des codes civils et contribuent largement au maintien du statut d’inférieure à la femme religieuse ou laïque en pays bouddhistes.

<> la naissance d’une fille est perçue comme un malheur : (dot )

<> une fois mariée, la fille ne doit pas faire un pas sans autorisation de sa belle-famille. C’est toujours d’actualité.

<> à son mariage, elle coupe tout lien avec sa famille.

<> elle doit alors vivre aux dépens de sa belle-famille les belles-mères ont peu de considération pour leurs belles-filles.

<> la femme craint sans cesse d’être abandonnée par son mari de nombreux pays bouddhistes ne garantissent aucune protection à la femme délaissée.

<> accaparée par son devoir d’épouse et de mère, la femme n’a aucune marge de liberté.

= contraception : oui, si ne supprime pas un être vivant (la rencontre ovule-spermatozoïde ne doit pas avoir lieu).

= IVG : non, sauf en cas de grave handicap du fœtus.

= Divorce : pas d’opposition La femme n’ayant aucune ressource, il lui est difficile de prendre une telle initiative.

mtt

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI poursuivra ses travaux le mercredi 8 novembre, 18-20 heures, à la maison des associations, 26 rue maréchal Foch à Concarneau.

    Thème du jour : à déterminer

    Questions d’actualité