Morale laïque, par V. Peillon

Précisions du ministre Vincent Peillon

Extrait du débat du 27 février 2013 à l’Assemblée Nationale

"M. Thierry Braillard (RRDP), vous avez la parole

« Monsieur le ministre, comme vous le savez, nous avons travaillé aujourd’hui pour l’école. Le rapport annexe contenu dans le projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école et de la République contient un article qui rappelle clairement que l’enseignement de la morale laïque, tout comme l’instruction et l’éducation civique, doivent permettre aux élèves d’acquérir et comprendre l’exigence du respect de la personne, de ses origines, de ses différences, mais aussi l’égalité entre les femmes et les hommes ainsi que les fondements et le sens de la laïcité, qui défend la neutralité des institutions publiques à l’égard de toute influence religieuse.

C’est d’autant plus une réalité contemporaine que l’on observe parfois, au sein de la jeunesse de notre pays, un individualisme relativiste qui ne reconnaît que bien peu de règles morales communes.

Je pense que croire en la vertu de l’éducation, c’est aussi un des fondements de l’idée républicaine. Alors, monsieur le Ministre, vous comprendrez que le représentant du parti de Jules Ferry soit enthousiaste à l’instauration de la morale laïque ! Monsieur le Ministre, comment définissez-vous cette morale laïque, et en quoi a-t-elle une acuité (ou une actualité) particulière en 2013 ? »

JPEG

M. le président : M. le ministre, vous avez la parole.

« Monsieur Braillard, … non seulement (au parti) de Jules Ferry mais aussi de Ferdinand Buisson, et de quelques autres qui ont fait l’école de la République, mais à ce moment là le conseil supérieur de l’instruction publique pensait qu’il n’était pas totalement absurde, puisqu’on partageait des valeurs constitutionnelles, de les enseigner aux plus jeunes. C’est pour cela que nous instruisons, mais nous éduquons aussi.

J’entends aujourd’hui des gens se demander qu’est-ce que la morale laïque ? C’est vous dire la nécessité … y a pas que les jeunes qui sont individualistes et relativistes. Il faut rappeler aux plus âgés quelques principes élémentaires !

Une morale laïque, c’est une morale qui n’est pas confessionnelle. Pour autant, elle n’est pas antireligieuse. Donc elle ne repose pas sur un fondement transcendant, mais elle essaie d’enseigner des valeurs de respect, de dignité, de tolérance, la notion même de devoir, qui est morale et pas juridique, sans avoir recours, mais sans blesser les consciences qui ont d’autres opinions religieuses, sans avoir recours à une quelconque transcendance.

Çà peut être actuellement utile parce qu’à force de ne pas la défendre, il semblerait qu’il y ait uniquement ceux qui ont recours à des transcendances – donc des catéchismes, donc des dogmatismes, donc des églises – qui transmettent ces valeurs.

Çà n’est pas non plus le droit. Et toute la République s’est construite sur l’idée qu’une politique, c’est-à-dire un rapport de pouvoir, ne suffisait pas – c’est pour çà qu’on est le pays de la Déclaration universelle des droits de l’homme, seul credo du républicain – mais qu’il fallait y ajouter de la morale. Parce qu’on obéit au droit parce qu’avec le droit il y a une sanction. La morale, l’obligation est intérieure. On peut mentir si on n’est pas sanctionné quand on est dans le droit, c’est pas vu. Moralement, on ne le peut pas le faire.

Alors je crois qu’on va rappeler à ce pays que toute notre tradition, c’est d’unir politique et morale, que la morale laïque est un élément essentiel du pacte républicain et qu’à ne pas le défendre, on crée des situations dans notre pays, qui sont à la fois son affaiblissement, et l’impossibilité de construire une communauté nationale.

Cela étant, ce ne sera pas la morale du ministre, je veux rassurer les inquiets, ce sera une morale que nous porterons tous ensemble et que nous allons construire tous ensemble. Nous avons de beaux prédécesseurs, une tradition, çà doit se faire vivre, car c’est ce qui permet d’engager l’avenir. »

JPEG

Sur : http://www.assemblee-nationale.tv/chaines.html

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI a prévu de poursuivre ses travaux le mercredi 4 octobre, 18-20 heures, à la maison des associations, 26 rue maréchal Foch à Concarneau.

    Thème du jour : à déterminer

    Questions d’actualité

    Prochain rendez-vous : le forum des associations, le 9 septembre au Porzou

    Bel été à chacune et à chacun