Offensive du créationnisme - Conseil de l’ Europe - Education

Reuters 20.06.07 (Extraits)

Le Conseil de l’Europe, basé à Strasbourg, travaille sur les questions de droits de l’homme dans chacun de ses 47 Etats membres...

...La théorie de l’évolution est attaquée par des fondamentalistes religieux qui demandent que les thèses créationnistes soient enseignées dans les écoles européennes, parallèlement ou même à la place de cette théorie. D’un point de vue scientifique, il n’y a absolument aucun doute que l’évolution est une théorie centrale pour comprendre l’univers de la vie sur Terre...

"Le créationnisme, si l’on n’y prend garde, peut être une menace pour les droits de l’homme."

...L’Assemblée invite les instances éducatives dans les Etats membres à promouvoir la connaissance scientifique et l’enseignement de l’évolution et à s’opposer fermement à toutes les tentatives de présentation du créationnisme en tant que discipline scientifique...

Les décisions de l’Assemblée ne sont pas contraignantes pour les Etats membres. Mais le débat et le vote à venir constitueront un baromètre intéressant de l’ancrage de l’évolutionnisme en Europe.

Word - 33.5 ko
Projet de résolution

25.06.07

Les parlementaires du Conseil de l’Europe ont refusé lundi à Strasbourg d’examiner le rapport dénonçant les dangers du créationnisme.

Alors que, fin mai, le rapport avait été adopté à la quasi-unanimité par la commission sciences et éducation , l’Assemblé plénière (APCE) de l’organisation a rejeté lundi l’examen du document par 63 voix sur 119, provoquant le départ de l’hémicycle de son auteur, le socialiste français Guy Lengagne.

L’APCE avait déjà refusé ces dernières années de prendre position sur des résolutions relatives à l’euthanasie et à la scientologie.

"Nous sommes ouvert à la discussion mais il s’agit de savoir si nous sommes une académie scientifique ou un organe politique", a déclaré le président du groupe conservateur de l’APCE, le belge Luc van den Brande devant ses pairs.

Dans son rapport, M. Lengagne a estimé que "L’Europe n’est plus à l’abri de ce faux message qui émane le plus souvent d’extrémistes religieux proches de mouvements politiques d’extrême-droite". Il préconise de prendre "dès maintenant les précautions qui s’imposent" en Europe.

Le rapport devra désormais retourner devant la commission sciences et éducation de l’APCE.

Source AFP

Le rapport du Conseil de l’Europe

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI a prévu de poursuivre ses travaux le mercredi 4 octobre, 18-20 heures, à la maison des associations, 26 rue maréchal Foch à Concarneau.

    Thème du jour : à déterminer

    Questions d’actualité

    Prochain rendez-vous : le forum des associations, le 9 septembre au Porzou

    Bel été à chacune et à chacun